Probiotiques : quoi, combien, pourquoi ?

Annie

Par Annie Motard-Bélanger, nutritionniste du sport

Les probiotiques sont des bactéries vivantes bénéfiques à la santé, plus particulièrement la santé intestinale. Ils peuvent être utiles pour diminuer la douleur et les crampes dans le syndrome du côlon irritable ou réduire les symptômes des maladies inflammatoires de l’intestin, de la gastroentérite, de la diarrhée du voyageur ou de la diarrhée secondaire à la prise d’un antibiotique. Le mécanisme d’action des probiotiques est encore inconnu, mais on pense que les bonnes bactéries s’installeraient dans la muqueuse de l’intestin, diminuant ainsi l’espace disponible pour les bactéries nuisibles. Plusieurs études sont en cours afin de connaître d’autres rôles que pourraient jouer les probiotiques sur le corps.
Les probiotiques sont vendus en pharmacie sous forme de capsules, sachets de poudre ou comprimés croquables, mais également dans les épiceries où ils sont intégrés dans des aliments comme le yogourt, le kéfir ou le yogourt à boire. Le domaine de recherche sur les probiotiques est récent et la croissance du nombre d’études sur le sujet démontre toute l’importance de consulter des sources fiables pour être en mesure de choisir un probiotique adapté à ses besoins.
La quantité de bactéries contenue dans une capsule de probiotiques influence l’efficacité du produit. Et lorsqu’on parle de probiotiques, il faut savoir qu’il existe plusieurs souches de bactéries et que celles-ci ne sont pas toutes égales en termes d’efficacité. En effet, certaines souches de bactéries sont utiles pour régler une ou des problématiques spécifiques. Sur les tablettes des pharmacies, on retrouve de nombreuses marques de probiotiques, qui contiennent des quantités variables de différentes souches de bactéries. Choisir le bon probiotique peut donc être une tâche difficile pour le consommateur!
À moins d’exception (ex. : personnes immunodéficientes), la prise de probiotiques est sécuritaire. Pour une personne qui a des troubles gastro-intestinaux, les bénéfices de la prise de probiotiques sont souvent plus grands que les risques. L’inconvénient principal est sur le plan monétaire, puisque c’est un supplément qui est onéreux (environ 30$ par mois) et qui est rarement remboursé par la RAMQ ou les assurances privées.
Si vous souhaitez débuter la prise de probiotiques, n’hésitez pas à consulter votre médecin, nutritionniste ou pharmacien.

Références :
Islam S. Clinical Use of Probiotics. Systematic review and meta-analysis. Medicine. Volume 95 (5). 2016.
Guide Clinique des probiotiques 2016 : http://www.sciencedesprobiotiques.ca/wp-content/uploads/2015/01/Guide-clinique-des-probiotiques-disponible-au-Canada-%C2%A9BHSoft-inc-2016.pdf, consulté le 15 décembre 2016.