L’alimentation sans gluten pour améliorer les performances sportives?

maya

Par Maya Purcell Dt.P, M.A.

Depuis les dernières années, les aliments sans gluten sont de plus en plus populaires. Les rangées d’épicerie ne cessent de s’élargir, afin d’offrir un plus large éventail de produits sans gluten pour répondre à la demande des consommateurs.

Pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque, retirer le gluten de l’alimentation est une nécessité pour éliminer tous les malaises gastro-intestinaux et rester en santé, mais pour d’autres, c’est plutôt un choix personnel.

Certains diront que retirer le gluten de la diète permettrait de retrouver un certain confort gastro-intestinal, permettrait de diminuer certains symptômes digestifs tel que les ballonnements et même d’améliorer les performances athlétiques ! Mais qu’en est-il vraiment?

Mais qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est la fraction protéique du grain. On le retrouve dans certaines céréales, notamment dans le blé, le seigle, l’orge, le triticale, le kamut, l’épeautre et l’avoine régulière*. Le gluten est principalement constitué de deux protéines : la gliadine et la gluténine. C’est lui qui confère à la pâte du pain son élasticité et qui donne une texture moelleuse aux gâteaux. On le retrouve donc dans la plupart des produits céréaliers : pâte, pain, pâtisseries, mais aussi dans certaines soupes, potage, bouillon et même dans la bière !

Selon une étude de visée internationale réalisée sur 1000 athlètes1, 41% d’entre eux rapportaient suivre une diète sans gluten de façon fréquente, soit plus de 50% du temps. Pourtant, le choix de suivre cette diète n’était pas basé sur un diagnostic de sensibilité au gluten. Il était plutôt basé sur la perception que la diète sans gluten puisse apporter des gains notables sur leurs performances ; diminution des symptômes gastro-intestinaux, diminution du poids, diminution de l’inflammation2.

Mais est-ce que la diète peut réellement améliorer les performances ?

La réponse peut être décevante pour les athlètes convaincus, mais la réalité n’est qu’on n’en sait pas grand-chose. Très peu d’études ont été publiées sur le lien entre la diète sans gluten et l’optimisation des performances chez les athlètes. Les quelques études publiées n’ont observé aucun avantage significatif sur les performances des athlètes sans diagnostic clinique2. Les quelques impacts positifs perçus dans ces études suite à l’élimination du gluten, pourraient également être expliqué par l’effet ‘’Nocebo’’ (effet positif ressenti avec le retrait d’une substance inerte.) C’est en fait l’inverse de l’effet placebo.

On attribut également à la diète sans gluten le pouvoir de réduire de façon rapide le poids corporel; un objectif  très attrayant pour certains athlètes. Le problème, c’est que cet énoncé n’est appuyé par aucune preuve scientifique. Il peut être normal de constater une réduction du poids sur la balance si plusieurs aliments ont été supprimés de la diète pour la simple et bonne raison que si moins d’aliments sont consommés, un déficit calorique est créé !

De plus, plusieurs produits sans gluten sont faits d’ingrédients raffinés dont la valeur nutritive est faible. En effet, il n’est pas rare d’observer des produits sans gluten contenant une teneur élevée en sucres, en gras et en sel. Et qu’il soit avec ou sans gluten, un aliment à faible valeur nutritive n’est pas un choix optimal.

Enfin, l’alimentation sans gluten ne convient pas à tous les athlètes. Les conseils recommandés par des amis, collègues et les sites web populaires ne constituent pas des preuves scientifiques des méfaits généralisés du gluten. Il est donc suggéré d’adopter une alimentation basée sur vos antécédents de santé et vos expériences en entraînements et compétition plutôt que de vous fier aux dernières tendances nutritionnelles.

Le gluten n’est pas responsable de tous les maux. D’autres ingrédients (ex. fructanes) présents dans les aliments contenant aussi du gluten pourrait causer des symptômes gastro-intestinaux. C’est pourquoi il peut être pertinent de consulter une nutritionniste du sport, afin de démystifier les causes pouvant être reliés à ces troubles et/ou encore comment véritablement optimiser vos performances sportives !

**L’avoine régulière peut-être contaminée par le gluten, mais il existe de l’avoine pure qui est exempt de celui-ci.

 

 

Références :

  • Lis D, Stellingwerff T, Shing CM, Ahuja KD, Fell J. Exploring the Popularity, Experiences and Beliefs Surrounding Gluten-Free Diets in Non-Coeliac Athletes. J. Sport Nutr. Exerc. Metab. 2014.

 

  • Lis D, Stellingwerff T, Shing CM, Fell J, Ahuja KD. No effect of a short-term gluten free diet on performance in non-celiac athletes. Manuscript accepted for publication 2015